22-10-2003

Maison d’Accueil pour Personnes Agées Dépendantes (MAPAD)

J’ai été alerté par des familles de résidants de la MAPAD de Job, au sujet de la réorganisation récente des structures d’accueil et du personnel.

Après le traumatisme que de nombreuses personnes âgées ont connu durant la canicule de cet été, je m’interroge sur l’opportunité d’une telle réorganisation, qui se traduit par beaucoup d’inquiétude chez le personnel, les résidants et leurs familles.

En définitive, il semble plutôt que des considérations de réduction des effectifs et des moyens se cachent derrière les justifications d’ordre médical avancées par la direction de l’établissement et par l’Union pour la Gestion des Etablissements des Caisses de l’Assurance Maladie (UGECAM Auvergne - Limousin - Poitou Charente), dont cette structure dépend.

Pour éviter d’autres situations dramatiques, ne serait-il pas au contraire indispensable que l’Etat développe les moyens financiers et les effectifs pour assurer, en toutes circonstances, une qualité d’accueil et de soin irréprochable, au service de nos aînés ? Vous trouverez ainsi une question écrite que je viens d’adresser à ce sujet à Jean-François Matteï.

P.-S.

Consultez la question écrite adressée au Ministre de la Santé :
http://www.andrechassaigne.org/php/article.php3?id_article=623

Imprimer