21-06-2004

Fret ferroviaire : voeu du Groupe Communistes adopté par le Conseil Régional d’Auvergne

Voici un extrait du voeu adopté par l’Assemblée ; vous pouvez télécharger le document complet en pièce jointe.

L’abandon du transport de fret en gare de Saint-Eloy-les-Mines constitue un grave danger pour l’avenir économique des Combrailles. Les élus de Saint-Eloy l’ont exprimé à travers une motion votée par le Conseil municipal.

Au-delà, la réorganisation du fret, au nom de la rentabilité financière, conduit au démantèlement du transport ferroviaire sur une grande partie du territoire. La région Auvergne serait particulièrement touchée, car non seulement il y aurait abandon de trafic comme celui de Rockwool, mais également danger sur le transport des eaux (Volvic, Mont-Dore, Laqueuille) qui, pour la SNCF fait partie des marchés à renégocier, et représenterait 47 % du chiffre d’affaires et 32 % de pertes. <?xml:namespace prefix o ns "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p></FONT></FONT></SPAN></P>
<
P><FONT face="Arial, Helvetica, sans-serif"><SPAN style="FONT-SIZE: 10pt; COLOR: black"><FONT face="Arial, Helvetica, sans-serif" size=3>[...]</FONT></SPAN></FONT></P>
<
P>
<
P><FONT face="Arial, Helvetica, sans-serif">Considérant : <BR><BR>
qu'il est de la <STRONG><FONT color=#006600>responsabilité du Conseil régional en charge du transport ferroviaire voyageurs</FONT></STRONG> d'opposer une forte résistance à cette décisionles enjeux étant l'emploi, l'environnementla santé publiquela sécurité, <BR>
que le trafic ferroviaire répond à ces critèresle transport par fer émettant beaucoup moins de gaz à effet de serre que le transport routier et même évitant ces rejets avec la traction électrique. <BR>
que les frais engendrés par cette décision de transfert par route seraient encore une fois supportés par les départements et les régions. <BR>
que ce sont donc les populations qui paieraient l'indispensable entretien des routes, provoqué par un tel trafic. <BR>
- Que la régionalisation du transport voyageurs, s'
accompagnant du désengagement de l'Etat, représente déjà un coût important pour les citoyens. <BR><BR><FONT color=#006600><STRONG>Le Conseil régional d'Auvergne demande au gouvernement de donner les moyens indispensables au fret ferroviaire afin qu'il ne relève plus du seul secteur marchand et permette une réelle alternative au tout routier</STRONG></FONT>. <BR><BR><FONT color=#006600><STRONG>Il demande à l'ensemble des conseils régionaux de Franceà partir du constat qui peut être dressé dans de nombreuses régionsde s'adresser également au gouvernement afin qu'il abandonne sa politique de démantèlement du fret ferroviaire et prenne les mesures indispensables pour le maintenir et le développer. <BR></STRONG></FONT></P></FONT></P>
<
doc289>

Pour en savoir plus : Site Internet du Conseil Régional d’Auvergne

Imprimer