04-11-2003

Crédits au tourisme

COMMISSION DES AFFAIRES ÉCONOMIQUES, DE L’ENVIRONNEMENT ET DU TERRITOIRE
COMPTE RENDU N° 10

Jeudi 23 octobre 2003
(Séance de 9 heures)

SOMMAIRE
La Commission a entendu M. Léon Bertrand, secrétaire d’Etat au tourisme, sur les crédits de son département pour 2004.
[…]

M. André Chassaigne s’est d’abord, au nom du groupe des député-e-s communistes et républicains, réjoui de l’effort manifesté en faveur de l’accueil des personnes handicapées conforme, selon lui, aux mesures prises par les précédents ministres. Il a ensuite regretté l’insuffisance des mesures destinées à soutenir le tourisme social, alors que la coordination nationale du tourisme social et associatif, mise en place sous la précédente législature, ne se réunissait plus.

Il s’est félicité du maintien des moyens destinés à la Maison de la France, signe de la volonté du Gouvernement d’améliorer l’accueil des touristes étrangers sur le territoire national. Il a néanmoins également indiqué que cette priorité ne devait pas faire oublier le fait que la moitié des Français ne partaient pas en vacances, et appelé le ministre à un effort plus important en faveur du patrimoine des associations de développement du tourisme social, notamment par le biais d’une augmentation de l’aide à la pierre.
Dans la perspective de la prochaine loi de décentralisation, il a interrogé le ministre sur l’avenir des offices de tourisme dans le cadre de l’intercommunalité et des communautés de communes, estimant qu’ils risquaient de perdre leur caractère associatif qui était pourtant un gage de représentativité auprès des acteurs locaux, de souplesse de fonctionnement et qui donnait des résultats très positifs.
Il a ensuite demandé quelles étaient les instances de réflexion que le ministre avait prévues de maintenir, compte tenu de sa volonté d’engager une démarche de simplification dans ce domaine.


Le président Patrick Ollier
a indiqué qu’il avait lui-même eu, sur la question de la réunion de la Coordination nationale du tourisme, un débat similaire avec M. Jacques Brunhes, qui était alors secrétaire d’Etat au tourisme, pour déplorer que cette instance ne se soit jamais réunie depuis sa création.
M. André Chassaigne a réfuté ces propos, indiquant qu’il avait eu l’occasion, depuis la réunion constitutive de la Coordination, en date du 26 décembre 1999, d’assister à des réunions de celle-ci, notamment dans le cadre de sa présidence de l’atelier consacré au tourisme social et de la présentation des résultats de la Coordination.

[…]
Puis, conformément aux conclusions de M. Jean-Michel Couve, rapporteur pour avis, la Commission a émis un avis favorable à l’adoption des crédits du tourisme pour 2004

Pour en savoir plus : Compte-rendu intégral disponible sur le site Internet de l’Assemblée Nationale

Imprimer